Visitons  un Troglodyte de nos jours .........au fond d'un jardin .......

Des cheminées sortant des broussailles ..............

Contre une paroi, dans  le Roc, recouvert de verdure, on aperçoit une porte......

La façade est maçonnée dans l'ancien trou d’extraction, sa porte et sa petite fenêtre  ......

Entrons.....................

L’épaisseur du mur  est de 80 centimètres, à l'intérieures la cheminée et son four.........

On passait ses soirées sur une chaise au coin du feu........

En attendant que le jambon soit fumé, lentement, en prenant son temps, naturellement....... 

La porte du fond entre dans les entrailles de la terre , communiquant avec les galeries d'où on a  extrait le Tuffeau ,Une partie pouvait servir de cave ou d'étable pour l'âne, ce compagnon qui labourait les champs en tirant une petite charrue,

 

Un four construit au fond de l’âtre sert à cuire le pain ou les fouaces et à sécher des prunes, (de la Sainte-Catherine). Toute la vie était  centrée sur l'âtre.

Sur le coté droit de l'âtre on peut voir le renfoncement, " un Cagnard  ou réchaud " qui servait a mettre les braises  de la cheminée afin de pouvoir chauffer sa gamelle sans avoir à se baisser.

Le plafond et les murs de la cheminée sont taillés dans le roc, on peut voir les petites racines des arbres qui sont en surface, venir prendre un peu de fraîcheur dans la maison.

La porte et la petite  fenêtre  s'ouvrent sur le jardin, où on peut voir des habitations plus vieilles. Les anciens disent n’avoir jamais connu les occupants.

De grandes excavations rappellent la vie de nos ancêtres,

On y découvre bien des "choses" car on y entreposait tout ce qui avait une certaine valeur, les anciens ne voulant pas s'en séparer.
C'est avec grand plaisir que les nouvelles générations peuvent les découvrir aujourd'hui.

Pas de problème pour stationner sa voiture, à l'abri des intempéries,

Des anciennes maisons d'habitation se cachent, ici sous les lianes et le lierre.

 

Ces habitations troglodytes n'ont pas bougé, elles attendent de revivre.

Impossible à cette époque de compter le nombre d'habitants du quartier car des maisons étaient aménagées dans tous les coins et recoins de la carrière !

 

Une ferme qui à l’époque, devait faire vivre toute la famille.

Une ancienne ferme passée dans l’oubli.

Dans cette cour vivaient plusieurs familles.

Mise a Jour 28/10/05 13:18     

            

         

Vous êtes sur le Cruchon2:   http://lecruchon2.free.fr/