Retour Troglodyte   

Retour ACCUEIL 

Retour véhicules Anciens

 ouverture 4 minutes en RTC

Le Four , Cheminée et  Cagnard dans un Troglodyte en Touraine

Le feu, source de chaleur et de protection dès que l'homme a pu le domestiquer, donna naissance à la cheminée. Elle offrait la possibilité de cuire les aliments, donnait la lumière et réchauffait les corps après les intempéries. 

Cette page est en construction ,des corrections vont être apportées

"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""

Tuffeau = Au crétacé inférieur, sur une épaisseur pouvant atteindre cinquante mètres s'est formé le tuffeau. Au fil des siècles, travaillé par l’homme, un monde souterrain s'est développé dans le sol .

"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""

Après des recherche sur le mot "Cagnard " difficile a trouver Aujourd'hui en Touraine seul les anciens connaissent ce mot  , qui selon les région n'a pas la même signification

Que dit le le Petit Robert

Cagnard [kaQaY] n. m. coignart 1480 ; du lat. cuneus « coin »  

"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""

 expressions de nos anciens, patois normand 
cagnard =  feu
         cagner   =  chauffer 

"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""

En Provence Cagnard =  Lieu ensoleillé, abrité du vent. Par ext. Soleil brûlant. Grimper sous le cagnard.

""""""""""""""""""""""""""  A SUIVRE """"""""""""""""""""""""

Dans le sud de la France, le cagnard  = c'est le soleil.
Dans le nord de la France
Cagnard. = Adjectif. Paresseux, nonchalant, indolent.
le nom cagnard. Dans le sud on a le soleil, dans le nord c'est des feignants !
 

"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""

    Cagnard   = servir d’une poêle, mais d’un cagnard en porcelaine ou de faïence. 
Le cagnard est une espèce de plat épais. En Touraine , le cagnard s' appelle un cauquemarre . 

   """""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""

la campagne provençale en une multitude de petits enclos ainsi gardés au cagnard, c’est-à-dire à l’abri du vent.

   """""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""

Au fond du Jardin des Habitations Ancienne

Entrons dans ce Troglodyte 

On est à trois mètres sous le niveaux du sol on peut voir l'entrée de la maison Troglodyte

Dans cette ancienne maison le plafond est composé d'une voûte montée en bloques de Tufeau  

Au fond à droite dans le Troglo le Cagnard

Entièrement dans le Tuffeau ce petit « cagnard » réchaud est à double foyer

Contenant de la braise prélevée dans le foyer, le « cagnard » entretenait à feu doux la chaleur des aliments.

On peut voir en bas l'orifice de sortie des cendres

on voit ici la grille en fonte qui servait à contenir les braises et son inséparable marmite en fonte.

 Creusée dans la roche ou maçonnée en tuffeau avec hotte reposant sur un linteau de pierre, Nuit et jour, même en été, le feu rougeoyait en permanence dans la cheminée de nos ancêtres .La cheminée pouvait chauffer la demeure des pauvres, pourvu que l'on y apporte un peu de bois.

Dans le coin gauche du troglodyte un trou communiquant avec le puits

Un puits où on  pouvait descend à plus de 10 mètres de profondeur des trous décalés dans le tuffeau servent de marches ( sur la photo les points rouge ) dans notre région les puits sont très profonds, j'en connais qui sont creusés à des profondeurs de 22  mètres et on y descend toujours sans l'aide d'une échelle ,pas de buse,le puits était creusé dans la roche .

Les rangements,des trous dans le tuffeau servaient de placards. Il ne reste aujourd'hui que des bonnes bouteilles à faire vieillir !

Ces fours étaient constitués d'une cavité hémisphérique d'environ 70 cm de hauteur. Le socle était composé d'un bloc de maçonnerie en pierre, le tout recouvert d'un carrelage de terre cuite. La voûte comprenait un assemblage concentrique de briques résistant à la chaleur du foyer.

Le four servait à la cuisson du pain, de la pâtisserie ou à d'autres aliments dont « la fouée », cette gourmandise locale d'autrefois. Dans le pays de Chinon Indre et Loire, Là où l'on cultivait le prunier de Sainte-Catherine, ce type de four était utilisé pour y cuire ce succulent pruneau dit de « Tours »,  

On peut voir sur la photo les trous dans le tuffeau qui servaient de rangement, pas de problème pour faire des placards 

L'arrivé des boulangers professionnels, l'abandon de la culture des pruniers ont sonné la fin des fours paysans. le travail pour faire marcher et entretenir ces fours est très contraignant ,de nos jours on les voit remarcher de temps en temps pour cuire « la fouée »,ce qui anime une soirée entre amis .

La foulée recette de Touraine

 

Au dessus du Four un orifice servant de cheminée et et à la lumière d'entrée,selon les saisons on devait en passer des heures pour alimenter le four en bois ,afin qu'une telle masse de pierre arrive à bonne température ?

Retour Troglodyte    Retour ACCUEIL    Retour  véhicules Anciens

toute photo pourra être retirée sur simple demande , correction et Info    ICI

site sans but lucratif .  optimisé pour écran 800X600. Internet Explorer 

Dernière mise à jour le 09/12/2005 18:18   Vous êtes ICI :   http://lecruchon2.free.fr/